Perrine Le Querrec – Jeanne L’Etang

Jeanne l'Etang de Perrine Le QuerrecJeanne L’Étang naît à Paris en 1856.
Bâtarde, fille de folle, elle passe les premières années de sa vie enfermée dans l’étroit comble d’une maison parisienne.
Lorsqu’elle s’en échappe, c’est pour être enfermée ailleurs : la maison des folles -la Salpêtrière-, puis la maison close.
Ces trois maisons délimitent le destin de Jeanne L’Étang : à travers les murs lui parviennent l’agitation parisienne, la guerre de 1870, la Commune, les grands travaux d’Haussmann.
À l’intérieur des murs, elle rencontrera Degas, l’un de ses amants au bordel, Charcot, maître des hystériques de la Salpêtrière, Freud, son assistant pour quelques mois.
Folie et luxure, misère et vices, chaque maison possède ses propres codes, son vocabulaire, ses silences, ses issues.
Mot à mot, année après année, Jeanne L’Etang apprendra à parler ces langues.
Si Jeanne L’Étang est une fiction, une architecture de mots qui élève autour de son héroïne des murs d’enceinte ou de protection, l’auteur s’est immergée dans les archives de l’Assistance Publique, de la Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie et de la bibliothèque Historique de la Ville de Paris afin de retranscrire au plus près la vie quotidienne de la maison close et de la Salpêtrière.

ISBN 978-2-919402-19-9 – format 12×20 – 234 pages – 14 € TTC



Les commentaires sont fermés.